Warning: Constant TRUE already defined in /home/clients/f3fc7ce3e754cf7dcd55652a3aaa8db4/web/tsfj/wp-content/plugins/amazon-associates-link-builder/plugin_config.php on line 114
Bibliothèque publique de Chiyoda : étudier et travailler au calme, gratos | Two Steps From Japan
Sélectionner une page

Aujourd’hui, ce n’est pas dans un coworking space mais dans une bibliothèque que nous allons. Pour l’avoir fréquentée pendant plusieurs mois lorsque j’étais employé dans mon ancienne boîte, je ne peux que recommander la bibliothèque de Kudanshita à quiconque cherche un endroit (vraiment) calme pour travailler en plein coeur de Tokyo. Gratuite comme toutes les bibliothèques publiques, celle-ci à toutefois l’avantage de rester ouverte plus longtemps, de disposer de bureaux individuels qu’il est possible de réserver à l’avance, et de proposer une connexion internet.

Chiyoda Public Library

Adresse : 〒102-8688 Tōkyō-to, Chiyoda-ku, Kudanminami, 1-2-1 Chiyoda City Office

Horaires d’ouverture : 10 h 00 à 22 h 00 tous les jours (fermeture à 19 h 00 le samedi et 17 h 00 le dimanche)

Jours de fermeture : fermeture chaque 4e dimanche du mois et au Nouvel An

Tarifs : Gratuit

Chiyoda Public Library

Bibliothèque publique de Chiyoda-ku

À deux pas du palais impérial

La bibliothèque publique de Chiyoda se situe au 9e étage de la mairie de Chiyoda, l’arrondissement de Tokyo dans lequel se trouve le palais impérial. Pour y accéder, rien de plus simple : il suffit de prendre la Toei Shinjuku Line ou la Tozai Line jusqu’à la station Kudanshita, et c’est à tout juste quelques minutes de marche. Pour les sportifs, il y a également un parking à vélo gratuit au pied de l’immeuble.

La première fois que j’y suis allé, c’était surtout parce qu’elle se trouvait à côté de mon ancienne boîte et qu’elle restait ouverte jusqu’à 22 h, mais j’ai été agréablement surpris par la modernité et la propreté des locaux. Sans parler de la boulangerie au RDC, de la cafeteria bonne et pas chère (niom niom le curry japonais), et des distributeurs qui pullulent un peu de partout dans l’immeuble. Bref, côté commodités, on a tout ce qu’il faut.

Bibliothèque de Chiyoda vue de l'extérieur

Source : https://blogs.yahoo.co.jp/kenanndkou/831743.html

Espace calme et idéal pour le travail en solo

En sortant de l’ascenseur, on découvre tout un étage où tables, bureaux et étagères se succèdent. Il y a en tout 80 bureaux individuels avec une prise de courant, un port Ethernet et une lampe chacun. On trouve également 16 carrels disposant des mêmes équipements, mais dont l’espace de travail est plus spacieux. Ces derniers peuvent être réservés à l’avance (à condition d’avoir la carte de la bibliothèque) et ne peuvent pas être utilisés plus de 2 heures par la même personne. Et il faut dire qu’avec la vue qu’offrent les fenêtres de ces carrels, on ne voit pas le temps défiler.

Loin de l’ambiance que l’on peut souvent rencontrer dans les espaces de coworking, le silence règne en maître ici. Même en début de soirée où les weekends, lorsqu’on a du mal à trouver une bonne place, je n’ai jamais eu de mal à me concentrer.

Des ouvrages par milliers

Je me rendais dans cette bibliothèque principalement pour travailler sur mon PC. Mais qui dit bibliothèque, dit livres. Et pas qu’un peut ! Ce serait impossible d’énumérer tout ce qu’on peut y trouver, mais il y en a certains qui ont particulièrement retenu mon attention :

  • La collection de magazines anglophones : si tu es amateur(trice) de magazines, sache qu’ils disposent de pas mal de ceux que l’on trouve dans les konbini. Il a également pas mal de mensuels anglophones du genre Forbes US, The Diplomat et compagnie.
  • Des journaux écrits en hiragana et katakana pour apprendre le japonais : si tu débutes en japonais et que tu veux t’améliorer en lecture, voilà un très bon moyen de le faire. Il n’y avait que quelques-uns de ces journaux, mais ils reçoivent les éditions les plus récentes régulièrement.
  • Des ouvrages d’apprentissage de la langue japonaise : il y avait également pas mal d’ouvrages comme des dictionnaires et manuels scolaires pour apprendre la langue. J’ai d’ailleurs aperçu quelques autres gaijin venir régulièrement pour étudier.
  • Des ouvrages d’informatique/technologie et des ouvrages sur la création d’entreprise au Japon : ce sont des sujets qui m’intéressent particulièrement, alors il fallait que j’en parle. Attention toutefois : ces bouquins sont tous en japonais.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

En résumé

La bibliothèque publique de Chiyoda — ou Chiyoda Public Library — offre un environnement calme, idéal pour les étudiants ou autres personnes désireuses de travailler en silence. Prises de courant, livres, internet et distributeurs de boissons : tout le nécessaire pour survivre est là. Il ne s’agit pas de la seule bibliothèque proposant tout ça, mais elle est l’une des seules à rester ouverte si tard (22 h).

Il paraît que la bibliothèque publique de Hibiya propose un environnement du même type, je m’y rendrai donc prochainement pour voir de quoi ça a l’air. En attendant, je compte bien visiter d’autres espaces de coworking, car je suis sûr que Tokyo et les autres villes du Japon nous cachent de jolies petites perles.

À très bientôt sur TSFJ !

Cet article t'a plu ? Suis Two Steps From Japan sur Facebook, Instagram et Twitter pour ne rater aucune des prochaines publications ! N'hésite pas non plus à laisser un petit commentaire ou partager cette page avec tes amis, ça me ferait un énorme plaisir, et mieux encore : ça m'aiderait à offrir de nouveaux contenus de qualité régulièrement.

Alex - TSFJ